Laurence d’Ist est historienne de l’art, diplômée de l’université Paris I Panthéon Sorbonne (D.E.A) et membre de l'Aica

 

Elle organise principalement des expositions d'art contemporain dans différents centres d'art, espaces culturels ou musées, en France et à l'étranger, en tant que commissaire d'exposition indépendante. Elle mène de bout en bout toute la réalisation de l'événement (choix du thème, des artistes, des œuvres...), ainsi que la direction et la rédaction du catalogue d'exposition.

 

À la fin des années 1990, elle collabore aux montages de plusieurs expositions en Allemagne (Musée Ludwig de Cologne et  Kunsthaus de Hambourg). Depuis 2000, elle a réalisé une quinzaines d'expositions, à Paris notamment pour le Sénat, mais aussi en Suisse, pour le Manoir de la Ville de Martigny, ou encore en Pologne, pour Zamek à Poznan.

 

Attentive à la diversité des expressions plastiques, elle provoque la rencontre d'univers artistiques autour de thématiques comme, l'évocation de la femme (Femme y es-tu ?,  Être Ainsi), ou les échanges Nord-Sud (Authentik Énergie). Elle met en lumière les tendances actuelles ou des courants, en questionnant leur rapport à l’histoire de l’art et à la peinture notamment (Entre les deux Jacques, Too much, Signes Sensibles), à la sculpture (Crisis of the Genre ?, Oh Nature !), mais aussi à la littérature (Coskun il était une fois) et à la philosophie (Tragédies Monory).

 

Conférencière en histoire de l’art (saison culturelle de Marcoussis, Université des Savoirs d’Evry, école supérieure de commerce du groupe IGS à Paris), elle a collaboré à la revue d’art « Cimaise », au journal « Découvrir », au catalogue d’exposition « Sculpture’Elles » présentée au Musée des années trente en 2011 (Boulogne-Billancourt).

Elle rédige des articles pour le magazine « Artension » et la revue « Art Absolument » et le magazine culturel coréen « Sa:Gak ».